MB900433068

C’est un roman qui offre à ses lecteurs un moment d’évasion. C’est une lecture de distraction, ce qui est difficile à réaliser, même si certains pensent le contraire… Détaillons les éléments d’un bon roman sentimental.

Des personnages principaux que le lecteur va aimer

Le lecteur va s’attacher à l’héroïne et au héros. Il va identifier certains désirs qu’il partage avec votre personnage, et s’intéressera donc de près à votre histoire. Le héros ou l’héroïne, sympathique, attachant, va prendre par la main le lecteur et lui faire partager de bons moments d’évasion. Toute votre histoire tourne autour de votre personnage principal à la poursuite de l’amour Même si celui-ci cherche à éviter les rencontres, ne pense qu’à son travail ou à sa famille, le lecteur sait que l’amour est le fil rouge de l’intrigue. Votre personnage principal tente de reconquérir son amie d’enfance, ou sa secrétaire ou sa voisine, ou de se débarrasser d’une sorte d’apparition encombrante mais bientôt indispensable (Et si c’était vrai de Marc Lévy ou La Fille de papier de Guillaume Musso, entre autres…). Ne volez pas au lecteur la première rencontre ou le moment où le couple tombe amoureux, et si les personnages ne le savent pas encore, le lecteur sait que le couple va se former dans les pages qui suivent. La formation du couple romantique est un moment important pour le lecteur, ne l’abandonnez pas, racontez cet épisode fondateur, cette attraction ou cette envie de le voir disparaître à jamais…, c’est-à-dire pas bien longtemps. Le roman sentimental bat au rythme des émotions.

Des obstacles…

Comme votre personnage principal, en plus de chercher l’amour, doit se confronter à des obstacles placés sur son chemin, le lecteur doit comprendre parfaitement sa motivation et l’enjeu que cela représente pour lui. Le héros ou l’héroïne fait face, persiste dans son but. Si les obstacles ou les péripéties que vous distillez dans le roman ne sont pas assez spectaculaires pour que le lecteur tremble pour eux, il ne sera pas passionné. Parfois, c’est leur différence de monde qui sépare les personnages (une milliardaire et un jardinier par exemple…) ou bien un mensonge est à l’origine de l’amour et il sera difficile d’affronter la vérité (le lecteur attend patiemment de lire le moment de la révélation).

Le personnage principal se démène pour déjouer les obstacles ; il est parfois terrifié, d’autre fois téméraire et fonce droit devant lui. Certains prennent les choses avec une dose d’humour ou de résignation temporaire, car ils repartent aussitôt poursuivre la mission que l’auteur leur a confiée. Certains se font passer pour ce qu’ils ne sont pas (l’intrigue de Sauve-moi de Guillaume Musso…) – ce qui ne sera pas sans conséquence –, ou aiment deux personnes à la fois sans se décider, ou décident de reconquérir leur ancien fiancé dont le mariage est prévu pour le lendemain… il faut faire vite !

Un peu de frustration et de plaisir mêlé

Le lecteur, en s’identifiant au personnage principal suit, au même rythme, les aventures qui vont le ou la mener vers l’être aimé. De nombreuses émotions vont se succéder durant la lecture et tout ce qui va servir à repousser leurs retrouvailles, leur histoire d’amour accroche votre lecteur tout en le frustrant : ce n’est pas encore cette fois-ci qu’ils sont réunis, encore quelques pages… Vous créez une attente. Quand cela va-t-il enfin se passer… Savoir faire patienter pour mieux récompenser, là réside tout le talent de l’auteur.

Savoir que tout est bien qui finit bien

L’histoire d’amour que vous avez raconté est au cœur de votre roman, tout comme les complications et les obstacles qui s’y sont déroulés. La fin heureuse — promise, programmée, obligatoire, attendue – est importante, tout comme le parcours pour y arriver. Vous avez su doser les péripéties, proposer un point culminant, puis un dénouement positif et favorable aux protagonistes. Le lecteur est passé, au cours de sa lecture, par des émotions différentes, faite d’attente, de frustration et de plaisir. Vous offrez au lecteur l’assurance que votre héroïne a trouvé l’amour, au-delà des différences ou des difficultés. Cela donne au lecteur un sentiment de justice accomplie. Vous pouvez, avant d’apposer le point final, en quelques lignes ou, mieux, en quelques pages, montrez le couple réuni et heureux. Pour ne pas quitter les héros tout de suite…, c’était tellement bon.

Pour retrouver d’autres conseils, des pistes pour trouver un éditeur, suivez mon guide Ecrire un roman sentimental (Editions Eyrolles) : sortie prévue le 23 novembre 2012.