book1

Il existe différentes façons de raconter une histoire. De votre choix dépendra la façon dont vous allez la développer. Il n’y en a pas de meilleur que d’autre, c’est à vous et à vous seul, de choisir celui qui vous convient le mieux.

 Le point de vue de la première personne, le « je »

Dans ce choix, c’est le personnage principal que vous avez choisi qui raconte l’histoire. Il ne connait que ses propres sentiments, des évènements, des faits autour de lui peuvent lui échapper. Certaines informations sont plus difficiles à révéler, il vous faudra trouver le moyen de faire comprendre à vos lecteurs comment et pourquoi le narrateur connait certains éléments. En utilisant le « je », le lecteur peut s’identifier plus rapidement au personnage. Il est plus proche de lui, et de tous ses actes, ses sentiments.  Et cela peut être plus facile, pour un auteur débutant, de choisir ce point de vue, plus intimiste. 

Le point de vue de la troisième personne, le « il » ou « elle »

L’écriture du point de vue de la troisième personne est celui que l’on retrouve le plus souvent dans les romans. Lorsque l’auteur utilise ce point de vue, à la troisième personne,  il crée un univers romanesque plus riche, plus complexe. Il entre dans les pensées du personnage principal, qui communique ses pensées, ses désirs. L’auteur marque une distance avec ses personnages. L’auteur   peut également entrer dans tous les autres personnages qui peuplent l’histoire. Chacun peut raconter sa propre vision d’un évènement, d’une rencontre, d’une dispute…on parle alors de focalisation zéro.

Limitation d’un point de vue 

Le point de vue de la première personne pose le problème de placer votre personnage principal dans toutes les scènes, puisqu’il « raconte » l’histoire à votre lecteur. Il ne connait pas certains faits, ni les pensées des autres personnages du roman. Cela vous limite donc certaines possibilités car toute l’attention est  portée sur le narrateur. Sachez que vous ne ferez pas de mauvais choix en utilisant l’un ou l’autre des points de vue Prenez garde cependant à ne pas passer de l’un à l’autre dans un même paragraphe. Vous pouvez passer de la première à la troisième personne dans des chapitres différents, mais pas dans un même chapitre, le lecteur aurait du mal à vous suivre.

A vous de tester les différents points de vue, de constater les limitations qu’ils vous imposent. Vous devez être à l’aise avec la narration, sachez qu’il n’y a pas de mauvais choix, chacun propose un récit vu différemment.

A bientôt...